De S à V

Les écrivains: de Saeyeys à Vrydaghs

Les écrivains – S

 

  • Saeyeys, Marie-Magdeleine (Bruges 1895), romancière et essayiste. Electe (1926) – Judica-Mihi (1927) – Les pleurs du Rorate (1927) – Les VII paroles (1938) – Notre-Dame de Liesse (1933).
  • Sagehomme, Georges : romancier.
  • Samain, Pascal
  • Sauvage, ArmandLa tête et la bête (1931) roman psycologique.
  • Savitzkaya, Eugène (1955) : Mongolie plaine sale (1976), poèmes – Mentir (1977) – Marin mon cœur (1993) – La traversée de l’Afrique (1979).
    Bibliographie sur Eugène Savitzkaya
  • Schieffer, Jean : Croquis (1932) – Petites complaintes (1933) – Mon cœur au soleil (1935).
  • Schmitt, V. : La double vie des hommes (1937), histoires.
  • Schmitz, Maurice : Cœurs généreux (1945) – Mile (1928), roman de psycologie enfantine.
  • Schmitz, Robert : Le double énigme de Grisaille.
  • Schoonen, Louis (pseudonyme du baron Louis-Adolphe de Geelhand, Anvers 1820-1894 Vilvoorde). Oeuvres dramatiques: Rubens et Van Dyck à Saventhem, 1845 – L’Estaminet, esquisses nationales, 1844. Poèmes : Les gloires du pays – Géorgiques belges 1843-1844.
  • Schweithal, Martin : Anna de Laval – Les corsaires – Justice perdue.
  • Scutenaire, Louis (1905-1987) : Mes inscriptions (1945, 1976 , 1981). Brèves proses et aphorismes.
    http://pagesperso-orange.fr/libertaire/portraits/scutenaire.htm
  • Sempoux, André (1924): Guy Vaes, L’effroi et l’extase (2006) – Les blues du train de nuit (2006) Passé simple (2014)
  • Sergoï, Timoteo Le Tour du monde est large comme tes hanches, Soumagne, Tétras Lyre, 2010.
  • Serley de Meurs, Freddy : Le Président de Géorgie (1943), roman humoristique.
  • Servais Max (1904-1990) : artiste surréaliste auteur de collages, compagnon de Magritte, Nougé et Scutenaire, romancier. La gueule du loup (2006), roman policier.
  • Servranckx, Marie-Louise: contes pour enfants et essayiste. Une révolution à Lilliput (1925) – Paulette ou la conquête de la Toison d’or.
  • Séverin, Fernand (Grand-Manil 1876-1931) poète, critique littéraire et académicien. Le Lys (1888) – Le don d’enfance (1891) – Un chant dans l’ombre (1895) – Poèmes ingénus (1899) – Les matins angéliques (1888-1899) – Poèmes (1908) – La solitude heureuse (1904) – La source au fond des bois (1924).
  • Sigrid, Jean (1920) : Bijoux de famille (1949, 1954 en recueil) – L’Ange couteau (1980).
  • Silvain, Jean : Le père Damien (1944).
  • Simenon, Georges (1903-1989): roman d’aventures et spécialement, roman policier. Le Testament Donadieu (1937) – La neige était sale (1948) – Le Président (1958) – Le Petit Saint (1965) – Lettre à ma mère (1974) – Mémoires intimes (1981)…- Les obsessions du voyageur. Textes choisis et commentés par Benoît Denis (2008). http://www.trussel.com/f_maig.htmBibliographie sur Georges Simenon
  • Simon, Daniel (1952) L’échelle de Richter (2006).
  • Simon, Jules La vie âcre (1944) roman.
  • Simon, Simone : Au bord de la vie (1934) – Dans le vent (1939).
  • Sinmare, Pierre : La voile se déchira – A l’Est rien de nouveau, roman d’après-guerre – Vengeance, plaisir des dieux – Hésitations amoureuses, roman du XVIIIe siècle – Jean Mur.
  • Sintair : Le crime de Beernem (1929) – Taxi sanglant (1939).
  • Sion, Georges (1913) : Théâtre, Duculot, Paris – Louvain-La-Neuve, 1989. Le volume contient: La matrone d’EphèseCharles le TéméraireCher Gonzague!La princesse de ChineLe voyageur de ForceloupLa malle de PamelaMarie de NivellesCléopâtre ou l’ultime amour et l’adaptation en langue française de Antoine et Cléopâtre de Shakespeare.
  • Sluszny, Marianne: Le Frère du pendu, Paris, La Différence, 2011
  • Smolders, Olivier :De l’autre côté du tiroir. Catalogue déraisonné, 2010
  • Smulders, Carl : Les feuilles d’or (1907), conte fantastique – La correspondance de Sylvain Dartois – La ferme des Clabauderies.
  • Snell, Victor : L’appartement d’Irma (1933) – Le cœur incomplet.
  • Snoeck, Xavier : Ils étaient trois (1941) – La chanson sous les palmiers (1943) – Grande étape (1943), etc.
  • Soenens, Jacques : Quatre calloux jetés dans la mer (1927).
  • Soil, Daniel (1949): Vent faste (2000)
  • Sojcher, Jacques (1939) : La démarche poétique (1969) – La Belgique malgré tout (1980) – Itinerrer (1976) – Le professeur de philosophie (1976)- Petits savoirs inutiles, Bruxelles, Le Grand Miroir, 2004
  • Sonet, Philippe : Le seigneur de Valmosa (1939), roman – La révolte chez le petit peuple (1939) – Finette (1943) – La princesse de Corail (1945).
  • Sonnet, Jean Pierre : Membra Jesu nostri. Ce que Dieu ne dit que par le corps, 201o
  • Sotiau, Denis (Liége 1821-1860) : César et Ambiorix, 1851 – Les chercheurs d’or au XIXe siècle, suivi de poésies diverses, 1856 – Aspirations, poésies nouvelles, 1857 – Le Perron liégeois, 1866.
  • Sottiaux, Jules (Montigny-le-Tilleul 1862) poète et conteur. Les poèmes de la Houillère (1896) – Confins boisés (1898) – L’effort du sol natal (1901) – L’âme des nôtres (1904) – La beauté triomphante (1905) – Walla (1905) – La Wallonie héroïque (1911) – Sous le poing de fer (1919) – Notre-Dame de Wallonie (1923) – Sambre-et-Meuse (1932) – L’époque sans bonheur (1936) – L’originalité wallone (1906) – L’isolement (1902) – L’illustre Bézuquet en Wallonie (1907) – Le dernier chant des gardes wallonnes (1936).
  • Spleeters, Damien (1986) Tout ça c’est dans la tête (2009)
  • Souguenet, Léon : journaliste et romancier. La route de Tiimminoust – Julia Dona – Le Hêtre pourpre – La flûte de Rousseau.
  • Soumagne, Henri (1891-1951) : Les Epaves (1920) – L’Autre Messie (1923) – Les danseurs de Gigue (1926) – Terminus (1927) – Madame Marie (1928) – Bas-Noyard (1924), farce.
  • Spaak, Isabelle(1960): journaliste, écrivaine: Pas du tout mon genre (2006).
  • Spaak, Paul (1870-1936) : essayiste, poète et dramaturge. Poèmes: Voyages vers mon pays (1907) – Poèmes (1937). ThéâtreA Damme en Flandre (1912) – Baldus et Josina (1912) – Malgré ceux qui tombent (1919) – Kaatje (1908) – La dixième journée (1908) – La Madone – On se répond de loin – Le visiteur insolite – Le Louez-Dieu – Diadesté – Camille – Un songe d’une nuit d’été, d’après Shakespeare.
  • Steeman, Stanislas-André (1907-1970): journaliste et romancier. Roman policier: Ephémères, Les Tablettes St-Raphaël, 1924 – Histoires belges , La Pensée latine, 1926 – Un roman pour jeunes filles, La Revue sincère, 1927 – Les amants puérils, Bruxelles, La Renaissance du Livre, 1928 – Le mystère du zoo d’Anvers, Paris, Le Masque, 1928 (en collaboration avec Sintair) – Le treizième coup de minuit, Paris, Le Masque, 1928 (en collaboration avec Sintair) – Le maître de trois vies, Paris, Le Masque, 1929 ( en collaboration avec Sintair) – Péril, Bruxelles, Editions de la Gaule, 1930 – Zéro, La Renaissance du Livre, 1932 – Le doigt volé, Paris, Le Masque, 1930 – Six hommes morts, Paris, Le Masque, 1930. Repris en Livre de Poche – La nuit du 12 au 13, Paris, Le Masque, 1931 – Le démon de Sainte-Croix, Paris, Moorthamers frères, 1932 – Un dans trois, Paris, Le Masque, 1932 – Le mannequin assassiné, Paris, Le Masque, 1932 – Les atouts de Monsieur Wens, ou Des cierges au diable, Paris, Le Masque, 1932 – L’assassiné assassiné ou Le trajet de la foudre, Paris, Le masque, 1933 – Le yoyo de verre ou Virage dangereux, Paris, Le Masque, 1933 – L’ennemi sans visage, Paris, Librairie des Champs Elysées, 1934 – Les fils de Balaoo, d’après Gaston Leroux, Paris, Librairie des champs Elysées, 1937 – Le lévrier bleu, Paris, Le Masque, 1934 – L’adorable spectre ou Feu Lady Anne, Paris, Le Masque, 1935 – La Maison des veilles, Rex, 1938. Repris par les éditions Labor, 1985 – L’infaillible Silas Lord, Paris, Le Masque, 1938 – L’assassin habite au 21, Paris, Le Masque, 1939 – Légitime défense ou Quai des Orfèvres, Bruxelles, Le Jury, 1942 – Crimes à vendre, Paris, Les éditions Libres, 1946 – Madame la Mort, Paris, Presses de la Cité, 1951 – Dix-huit fantômes, Paris, Presses de la Cité, 1952 – Haute tension, Paris, Presses de la Cité, 1953 – Poker d’enfer, Paris, Presses de la Cité, 1955 – Six hommes à tuer ou Que personne ne bouge, Paris, Presses de la Cité, 1956 – La morte survit au 13, Paris, Presses de la Cité, 1958 – Impasse des Boiteux, Paris, Presses de la Cité, 1959 – Le condamné meurt à cinq heures, Paris, Presses de la Cité, 1959 – Une veuve dort seule, Paris, Presses de la Cité, 1960 – Faisons les fous, Karolus, 1961 – Peut-être un vendredi, Paris, Denoël, 1964 – Autopsie d’un viol, Paris, Denoël, 1964- Que personne ne sorte, 1988.
    Bibliographie sur Stanislas-André Steeman
  • Stengers, Laure : Le Merle a chanté (1939) recueil de contes enfantins.
  • Sténuit, Marie-Ève(1955) : Le bataillon des bronzen(2008)
  • Stephane, Jules : Meurtre bourgeois (1942) – Miracles (1942) – Skating – Meurtre à Copenhague – Le chien des Géants – Mort au jour de l’an – Le Boss (1943), roman policier – Le Bâtisseur (1943) – Barbara (1944) – Monsieur Saint-homme.
  • Sterckx, Pierre : Les mondes de Vermeer (2009)
  • Sternberg, Jacques (1923) : L’employé (1958) – Lettre ouverte aux terriens (1974) – La boîte à guenilles, Éditions de la table ronde, (2008)- Sophie, la mer et la nuit [1976], 2010. Bibliographie sur Jacques Sternberg
  • Stienon du Pré, Jean : Contes – Plaisir de cinq heures (1938) – Office de nuit (1945), poèmes en prose.
  • Stiernet, Hubert (Waremme 1863-1939) conteur, romancier et académicien. Contes du Perron (1893) – Histoires hantées (1906) – Pierre Lanriot (1888) – Histoires du chat, du coq et du trombone (1890) – Contes à la nichée (1909) – Haute-Plaine (1911) – Le récit du berger (1921) – Le roman du tonnelier (1922) – La grâce de la folie (1923) – Par-dessus les clochers (1931).
  • Stubbe, Gwenaëlle, Ma tante Sidonie, Paris, P.O.L., 2010
  • Suphor, MichelL’histoire du grand Dadais (1938) roman – Douce province (1941).
  • Szapiro, BéatriceChristian Beck. Un curieux personnage, Paris, Arléa, 2010

Les écrivains – T

 

  • Tallieu, Jeanne (Constant Burniaux) : contes pour enfants. Pat, Pit et Pot – Les aventures de Fantine et Fantin.
  • Tant, EdgarLe rythme de la vie – Désirs et regrets – La sagesse du poète (1928) – Choix de poésies. Théâtre: Drames et comédies – Simplice.
  • Tedesco. H : Cendrille (1938) roman.
  • Tellier, Jean-Louis : La déesse absente (1945).
  • Teugels, Jean : Harmonica (1923) – Le pays de Cocagne (1927) – Œufs (1928) – Variations sur James Ensor (1932) – Poèmes (1934) – Etude sur Breughel (1939).
  • Thibaut, Armand : poète, dramaturge et romancierLa Stréga (1909) – Le silence (1922) – La rivale de l’homme – Minuit quarante (1925) – Ma dactylographe (1926) – La femme de César (1927) – Romans: Le soleil de pourpre (1913) – Les continuateurs (1922) – La Bauge (1935) – Méditations passionnées.
  • Thinès, Georges (1923): Poésie (1959) – L’Aporie (1968) – Orphée invisible (1974) – Le tramway des officiers (1974) – L’œil de fer (1977) – Les effigies, roman, Paris, Gallimard, 1970 – Le voyageur lacunaire, récits, Bruxelles, Éd. Revue Générale, 1977 – Les objets vous trouveront, roman, Paris, Balland, 1979 – L’homme troué, nouvelles, Bruxelles, Le Cri, 1982 – Les vacances de Rocroi, roman, Paris, Balland, 1982 – Théorèmes pour un Faust, poèmes, Bruxelles, Le Cormier, 1983 – La statue du lecteur, textes, Thuin, Éd. du Spantole, 1984 – Logos l’absent, poèmes, Le Cormier, Bruxelles, 1986 – Le désert d’alun, roman, Jacques Antoine, Bruxelles, 1986 – Le mythe de Faust et la dialectique du temps, essai, L’Age d’Homme, Lausanne, 1990 – Les cités interdites, poèmes, La Différence, Paris, 1990 – Michotte’s experimental phenomenology of perceptions (avec A. Costal et G. Butterworth), essai de psychologie, Lawrence Erlbaum, New-Jersey et Londres, 1991 – La succursale – L’horloge parlante, théâtre, Éd. Lansman, 1991 – Art et connaissance (avec Denise Osson), essai, Presses de l’Université de Lille – La face cachée – L’imperfection, poèmes. 64.- Mer intérieure (2007) Madame Küppen et l’autre monde (2007)
  • Thirion, Virginie : Mourir au deux cent-cinquantième (2009)
  • Thiry, Marcel (1897-1977): Poète, romancier, essayiste. Soldats belges à l’Armée russe, en collaboration avec Oscar Thiry, Liège, Thone, 1923 – Voir grand, essai, Liège, Thone, 1921 – Trois proses en vers, poèmes, Liège, 1934 – La Meuse française, belge, hollandaise, essai, Paris, De Gigord, 1939 – Poèmes Choisis, Bruxelles, Cahier du Journal des Poètes, 1939 – Hitler n’est pas jeune, essai, Liège, Amitiés françaises des jeunes, 1940 – Échec au Temps, roman, Paris, Éd. Nouvelle France, 1945 – La Belgique pendant la guerre, chronique, Paris, Hachette, 1947 – Neutralité, mère de la pagaille, essai, Bruxelles, tiré à part de la revue Le Flambeau, 1947 – Le concerto pour Anne Queur, nouvelle, Paris, France Illustration, 1949 – Âges, poèmes Lyon, Henneuse, 1950 – Anabase platane, poème, Bruxelles, 1952 – Juste ou la quête d’Hélène, roman, Bruxelles, La Renaissance du Livre, 1953 – Trois longs regrets du lis des champs, poèmes, Liège, éd. de la Flûte enchantée, 1955 – Usines à penser des choses tristes, Poèmes, Lyon, Henneuse, 1957 – Poésie 1924-1957, Poèmes, Paris, Éditions Universitaires, 1957 – Comme si, roman, Anvers, Bruxelles, Éditions «Le Monde du Livre», 1959 – Nouvelles du Grand Possible, nouvelles groupant DistancesJe viendrai comme un voleurLe Concerto Pour Anne QueurLa Pièce dans la Pièce, Liège, Les Lettres belges, 1960 – Lettre aux jeunes Wallons pour une opposition wallonne, brochure politique, Liège, Thone, 1960 – Voie-lactée, «romance», Aalter, André De Rache, 1961 – Vie Poésie, poèmes, Aalter, André De Rache, 1961 – Expériences poétiques, note de critique, Liège, tiré à part de la revue Marche romane, 1962 – Le festin d’attente, poèmes, Bruxelles, André De Rache, 1963 – Simul et autres cas, nouvelles groupant SimulDe deux choses l’uneMort dans son litBesdurL’homme sans lunettesPalmyre ou la soumissionFalaises, Bruxelles, Éditions du Large, 1963 – Le tour du monde en guerre des autos-canons belges, 19151918, Bruxelles, André De Rache, 1965 – Nondum Jam non, roman, Bruxelles, André De Rache, 1966 – Le Poème et la langue, essai, Bruxelles, La Renaissance du Livre, 1967 – Nouvelles du Grand Possible, 2e éd., nouvelles, Verviers, Éd Gérard, 1967 – Le jardin fixe, Poèmes, Lausanne, Éditions Rencontre, 1969 – Saison cinq et quatre proses, Bruxelles, André De Rache, 1969 – Attouchements des sonnets de Shakespeare, Bruxelles, André De Rache, 1970 – L’Ego des neiges, Bruxelles, André De Rache, 1972 – Songes et spélonques, Bruxelles, André De Rache, 1973 – L’encore, Bruxelles, André De Rache, 1975 – Toi qui pâlis au nom de Vancouver. Œuvres poétiques, Paris, Seghers, 1975 – Lettre du cap, Bruxelles, De Rache, 1977 – Quatre inédits, in Marginales, n° 197, décembre 1980 – Romans, nouvelles, contes et récits, Bruxelles, De Rache – Tous les grands ports ont des jardins zoologiques. Anthologie, Paris, La Table Ronde, 2011
    Bibliographie sur Marcel Thiry
  • TholoméVincent (1960) artiste, écrivain: The John Cage experiences (2007).
  • Thomassettie, Monique
  • Thoveron, Gabriel Qui fait peur à Virginia Woolf ?(2006)
  • Thylienne, Léon-Marie : poète et romancier. Litanies à la bien-aimée – Passionnément – Baisers d’après-midi – Anacréon – Celui qui se ressuscita (1924), roman scientifique.
  • Tilms ou Tilmns, Ege Contes bizarres (1911) – Contes symboliques (1912) – Baltica (1936) roman d’aventures.
  • Tirtiaux, BernardLueurs, 2011- Prélude de cristal, 2011
  • Tirtiaux, François-Emmanuel (1952): Regarde la vague (2007) – Partie de chasse (2007).
  • Toisoul, ArthurOpôra (1896) – Ellore – Images de Dieu (1898) – Les filles et les choses (1898).
  • Tondreau, Claudine(1949) Paspalum (2003)
  • Torcy, Abel (1873-1919) : L’ombre des saules (1910) – Le canard domestique (1913), roman.
  • Tordeur, Jean (1920): journaliste et poète. Prière de l’attente (1946) – Chants de la troisième saison (1946) – Éveil, Bruxelles, 1941.
  • Torrekens, Michel (1960): Droits de l’enfant, d’ici et d’ailleurs, Cahier petit Ligueur n° 13, coédition De Boeck-Ligue des Familles, 1997 – L’herbe qui souffre, nouvelles, Memor, Bruxelles, 1997 – Fœtus fait la tête, nouvelles, L’äge d’Homme, Lausanne-Paris, 2001 – Pierre Mertens, in Auteurs contemporains n°2, 1985, éd. Didier-Hatier, pp. 71-93, coll. dirigée par J. C. Polet – Paul Gadenne, in Auteurs contemporains n°4, 1986, éd. Didier-Hatier, pp. 39-65, coll. dirigée par J. C. Polet – Madame Orpha ou le candiraton chez Marie Gevers, in Textyles, n°3, mars 1986 – Balises d’un itinéraire limite : Les Éblouissements de Pierre Mertens, in La Revue Nouvelle, 43e année, n° 12, déc. 1987 – Pourquoi lire?, enquête réalisée auprès de plusieurs écrivains pour le dossier n°1 de la revue Indications, Bruxelles, janvier 1988 – Antisionisme et/ou antisémitisme : L’Hitlérien de René-Victor Pilhes, in La Revue Nouvelle, 44e année, oct. 1988 – Thierry Haumont, dossier réalisé pour les Dossiers L, publiés par le Service du Livre Luxembourgeois, Arlon, sept. 1989 – Tahar Ben Jelloun, dossier réalisé pour la revue Indications, n° 8, février 1990 – Françoise Lalande, dossier réalisé pour les Dossiers L, n° 32, 1991 – Amélie Nothomb, au cœur de ses livres, dossier réalisé avec Angélique Tasiaux pour la revue Indications, n° 2, avril 1997 – à Bruxelles, L’Herbe qui souffre, 1997, Bruxelles, éditions Memor- Fœtus fait la tête , 2001 , Lausanne, éditions L’Age d’Homme – Le géranium de Monsieur Jean, 2012, Paris, éditions Zellige.
  • ToussaintEricUn coup d’œil dans le rétroviseur. L’idéologie néolibérale des origines jusqu’au aujourd’hui, Cuesmes, Cerisier, 2010
  • Toussaint, Hermann : L’Absence illégale (1930) – Vagues de fond.
  • Toussaint, Jean-Philippe (1957) : La salle de bain (1985) – Monsieur (1986) – L’appareil photo (1988) – La réticence (1991)  La vérité sur Marie, Paris, Minuit (2009)
  • Tousseul, Jean (1890-1944) (pseudonyme d’Olivier Degée): romancier et conteur. Jean Clarambaux (1927-1936) – François Stiénon (1938-1939).
  • Tshibanda, Pie  Un fou noir au pays des BlancsBruxelles, Le Grand Miroir, 2007
  • Tumerelle, Maurice : conteur et dramaturge. Contes: Hasards de la guerre et ContesUn fou noir au pays des Blancs, Bruxelles, Le Grand Miroir, 2007 retrouvés (1930) – Circonstances atténuantes (1931) – Vacances anglaises (1939) – Bouvet et Pècuchard (1926). Théâtre: Campagne de mes jours (1924) – L’Empire de Darius (1926) – Prospérité (1926)n – Sensorium limited (1930) – La paix des champs (1932) – Desdémone (1937) – Musique de chambre (1942).
  • Turine, Jean Marc : Foudrol (2005)

Les écrivains – U

 

-

Les écrivains – V

 

  • Vaes, Guy (1924) : Octobre long dimanche (1956) – L’Envers (1983) – Les cimetières de Londres (1978)- L’usurpateur (2009) Vaes, René : Aimer (1934), nouvelles.
  • Vaneigem, Raoul
  • Valmer, ElisabethVoix perdues (1943), roman.
  • Valmour, Pierre : Sylvia (1942), roman historique.
  • Van Acker,Christine (1961) comedienne, écrivaine, journaliste: Bateaux-ciseaux (avec ill. de Vero Vandegh) 2008- Où sommes-nous ?, Luce Wilkin, 2010
  • Van Arenbergh, Emile (Louvain 1854-1934 Bruxelles) poète et historien. Les médailles (1922).
  • Vandamme, Régine, Feu, Bordeaux, Le Castor astral, 2010
  • Van de Putte, Adrien : poète. Rapsodies – Les serments de ma vigne (1939).
  • Van de Steen de Jehay, Maria (Mohiville 1870-1941 Bruxelles) conteuse et romancière. Profils de gosses (1912) – Les parchemins d’Aigremont (1923) – Images de la Riviera – Croisades à toute vapeur (1902).
  • Van de Wiele, Marguerite (Ixelles 1859-1941) romancière. Lady Fauvette (1877) – Le roman d’un chat (1882) – Frasques de Majesté (1882) – Maison flamande (1883) – Tache originelle (1881) – Filleul du roi (1884) – Insurgée (1890) – Misères (1893), série de nouvelles – Sire de Ryebeke (1895) – Légendes (1906) – Fleurs de civilisation (1901) – Ame blanche (1908) – Le mur de gaze (1928) – Bruxelles, refuge des conspirateurs (1939).
  • Van den Bosch, Firmin (Peer 1866-?) critique et chroniqueur, académicien. Coups de plume (1892) – Essais de critique catholique (1898) – Impressions de littérature contemporaine (1905) – Littérature d’aujourd’hui (1909) – Les lettres et la vie (1912) – Sur l’écran du passé (1931) – Sur le forum et dans le bois sacré (1934) – La conversion du Pétrone (1900) – Le crime de Luxhoven (1904) – Sous le bleu, impressions d’Italie (1894) – Le long de ma route, Egypte, Palestine, Grèce (1924) – Vingt années d’Egypte (1932) – Ceux que j’ai connus (1940) – La tentation de l’Orient (1944) – Vagabondages littéraires (1945).
  • Van der Elst, Frédéric : Madame Peperkoor (1930), roman satirique.
  • Van Dooren, J.-J.
  • Van Elegem, Marie (Tirlemont 1877-?) poètesse. Nids et fleurs (1902) – Heures d’espoir (1903) – Par la vie (1908) – Au large (1914).
  • Van Hasselt, André (Maastricht 1805-1874 Sainte-Josse-ten- Noode), poète, historien et critique. Les primevères, reccueil de poèmes (1839) – Alef le Chevrier – Attila – Les baguettes du petit Tambour – La chambre à la porte de fer – La clef de la frégate – Les contrebandiers du val des Trois Hêtres – Les dents de Jacques d’Armagnac – Deux histoires de la chambre rouge – La feuille de trèfle – La fille du colon – Les fugitifs de Montaja – Les petit pâtés de Menzikoff – Le ravin des loups – Récits au coin du feu – Le trésor de l’île des flibustiers – Le village des alchimistes – La Belgique monumentale (1844) – Les rois contemporains – Poésies (1852) – Nouvelles poésies (1857) – Poèmes, paraboles, odes et études rythmiques (1862) – Les quatre incarnations du Christ (1867) – Nouvelle édition des Quatre incarnations (1872) – Le livre des ballades (1872) – Livre des paraboles (1872).
  • Van Hecke, Gustave : romancier. Panorama d’amour – Miousic (1921) – Fraîcheur de Paris (1922) – Poèmes (1924).
  • Van Hee, Joelle
  • Van Hove, Hélène: poétesse et romancière. Heures claires – Feuillets épars – Chimères – Appel des sens, roman.
  • Van Kerckhove, Paul : Monsieur Sylvestre et autres nouvelles (1942).
  • Van Lerberghe, Charles (Gand 1861-1907 Bruxelles). Poésie: Solyane et huit poèmes, dans Parnasse de la Jeune Belgique, Léon Vanier, 1887 – Entrevisions, Bruxelles, Lacomblez, 1898 – La chanson d’Eve, Paris, Mercure de France, 1904. Prose: Contes hors du temps, Bruxelles, Abbaye de la Cambre, 1931 – Lettres à Fernand Severin, Bruxelles, La Renaissance du livre, 1924 – Lettres à une jeune fille, Bruxelles, La Renaissance du livre, 1954 – Lettres à Albert Mockel, 1887-1906, édition établie, présentée et annotée par Robert Debever et Jacques Detemmerman, Bruxelles, Labor, 1986 – Des variations du goût dans l’art italien. – s.l., s.n., 1964. Théâtre: Les flaireurs, Liège, La Wallonie, 1889 – Mademoiselle Le Faucheux ou l’Araignée bleue, Bruxelles, Lamertin, 1921 – Pan, comédie satirique en trois actes, en prose, Paris, Mercure de France, 1906.  Bibliographie sur Charles Van Lerberghe
  • Van Montfort : La femme du vieux (1941) – Deux morts – Porte de Namur (1941) – Plaidant coupable (1943).
  • Van Nuffel, Robert : Prélude (1943) roman.
  • Van Offel, Horace (1878-1944) : journaliste, conteur et romancier, dramaturge.
  • Van Rysselberghe, Maria : Compte rendus
  • Van Zandycke, Guy : L’attente sur cette terre (1943), roman.
  • Vandendries, Pierre : En butinant l’amour (1928) – Le baiser des chemins (1932) – Sur les rails (1934). ThéâtreHommes et femmes (1931) – La mélodie exotique.
  • Vandeputte, Henri (1877-1952) : poète naturiste, qui a donné le nom à cette tendance dans l’Art Jeune.
  • Vander Elst, René : Meuse – Clarté des espaces – Mystère du sol – Destin des masses.
  • Vanderborght, Paul : La joie douloureuse (1922) – Images de rallye (1923), prose – Messageries d’Orient (1927) – Plaine, poèmes du Nord (1932) – Hellade (1938).
  • Vandercammen, Edmond : Hantises et désirs – Innocence des solitudes (1931) – Le sommeil du laboureur (1933) – Naissance du sang (1934) – Saison du malheur – Tu marches dans la nuit (1936) – Océan (1938).
  • Vanderlinden, AlbertLa chambre des ailes – Rythmes lents – Romantisme syncopé.
  • Vandromme, Paul (1927): essayiste, romancier et critique. Essais: Le cinéma et l’enfance, Éd. du Cerf – Robert Brasillach, Plon – Drieu la Rochelle, Éd. Universitaires – Le monde de Tintin, Gallimard – Marcel Aymé, Gallimard – Chardonne, c’est beaucoup plus que Chardonne, Emmanuel Vitte – Georges Simenon, De Meyère – Louis-Ferdinand Céline, Éd. Universitaires – Michel de Ghelderode, Éd. Universitaires – Jean Anouilh, un auteur et ses personnages, La Table Ronde – Maurras, l’Église de l’Ordre, Centurion – Lucien Rabadet, Éd. Universitaires – Drion du Chapois, De Meyère – Le socialisme moderne et Édmond Leburton, Labor – Faux en écriture, Éd. de la Francité – L’Europe en chemise, Éd. de la Francité – Littérature d’aujourd’hui, Éd. de la Francité – Le fil rouge, La Table Ronde – Texte à l’appui, Éd. de la Francité – L’Antigone de Jean Anouilh, Hachette – Roger Nimier, Jacques Antoine – Françoise Sagan, l’élégance de survivre, Régine Deforges – Jacques Brel, l’exil du Far West, Labor – Robert le Vigan, compagnon et personnage de Céline, Éd. de la Revue Célinienne – La Belgique francophone, Labor – Du côté de Céline, Lili, Éd. de la Revue Célinienne – La France vacharde, Éd. de la Revue Célinienne – Georges Brassens, le petit père, Marc Laudelout – Destrée : la lettre au Roi, Paul Legrain – Marcel, Roger, Ferdinand, Éd. de la Revue Célinienne – Lettres du Nord – l’apport de la Belgique à la littérature française, L’Age d’Homme – Michel Déon, le nomade sédentaire, La Table Ronde. Autres écrits: Hainaut, Paul Legrain – Charleroi 1940-1945, Libro-Sciences – La terre tenue de Dieu et du soleil, Labor – Le pays de la terre noire, Labor – Les fumées de la Sambre, Paul Legrain – La politique littéraire de François Mauriac, Éd. du Milieu du Monde – Lettre ouverte à Lucien Outers, Vernal – Malraux, du farfelu au mirobolant, Alfred Eibel – Le loup au cou de chien, Degrelle au service d’Hitler, Labor – La singularité d’être wallon, Marc Laudelout – Les gribouilles du repli wallon, Marc Laudelout – La Belgique poldave, La Rose de Chêne – Wallonie irréelle, Didier-Hatier – La droite buissonnière, Éd. des Sept Couleurs – Les tempêtes de mars, De Meyère. Roman: Un été acide, Marc Laudelout; réédition La Table Ronde.
  • Vandrunen, James (Le Havre 1855-1932 Ixelles), auteur d’ouvrages techniques, de récits de voyages et essayiste. Flemm-Oso (1884) – Elles (1886) – Trottoirs (1889) – Des ritournelles (1900) – Quilleboeuf (1890) – Viennoiseries (1888) – A l’aventure (1889-1890) – Heures africaines (1900) – Forêts (1887) – Par téléphone (1887), comédie en un acte.
  • Vanzype, Gustave (1869-1955) : journaliste, critique d’art, conteur, romancier, dramaturge, académicien (1920). Contes: Les histoires bourgeoises (1892) – Romanesque (1894) – L’Instinct (1901) – Les hôtes du soir (1920). Romans: Claire Fantin (1900) – La Révélation (1904). Théâtre: La Souveraine – La Gêne – Le patrimoine – L’échelle – Tes pères et mère…– Le Gouffre – Les étapes (1907) – Les liens (1911) – Les semailles (1919) – Les visages (1922) – Les Autres (1925) – Les forces (1930) – Seul (1936).
  • Varlet, Théo : Le Roc d’or – Les titans du ciel – Récits tirés des 1001 nuits – La belle Valence – L’agonie de la terre (1936).
  • Vaucamps, Edith : Labyrinthes (1935), recueil de nouvelles psycologiques.
  • Vautour, Ch.Les histoires du Louveteau Antoine (1937) contes.
  • Vaxelaire, Georges: poète et dramaturge. Elles en veulent – L’effondrement – Les deux médaillons – Ultime danse – L’Arc-en-ciel – Choisir – L’amant d’un soir – Hier, aujourd’hui et demain – Le crime du boulevard Haussmann – Les trois amours – Quand le peuple est roi.
  • Velm, Jean : Offrandes patriales (1922) – Les chants du harem (1924) – Les chansons des belles (1930) – Les gerbes inégales. Théâtre : Après Leipzig – Les acquittés – L’amante amère – L’amant d’un soir.
  • Vence, Paul : Le vertige des cimes (1936).
  • Veneigem, Raoul (1934) : Traité de savoir-vivre à l’usage des jeunes générations (1967) – Le livre des plaisirs (1979). Entre le deuil du monde et la joie de vivre (2008).
  • Verboom, René (1891-1955): poète surréaliste. Courbe ardente (1922) – Les collines – Miroirs volants (1926).
  • Verdavaine, Georges: journaliste, essayiste et romancier. L’incendie de l’Opéra – Le rayon vengeur – Les Grimaldi – La dame bleue – Trois femmes (1929) – L’horizon (1930), roman familial.
  • Verhaeren, Émile (Saint-Amand 1855-1916 Rouen), poète. Les flamandes (1883) – Les soirs (1888) – Les débâcles (1888) – Les flambeaux noirs (1891) – Les campagnes hallucinées (1893) – Les villes tentaculaires (1895) – Les forces tumultueuses (1902) – La multiple splendeur (1906) – Les rythmes souverains (1910) – Les heures claires (1896) – Les heures d’après-midi (1905) – Les heures du soir (1911) – Toute la Flandre (1904-1911) – Les tendresses premières – Les flammes hautes (1917) – Villes meurtries de Belgique (1916) – Parmi les cendres, la Belgique dévastée (1916) – Les moines (1886) – Les bords de la route (1891) – Les fresques (1887-1894) – Les paroles mornes (1887-1892) – Les apparus dans mes chemins (1891) – Les villages illusoires (1895) – Belgique sanglante (1915) – Le cloître (1900) – Les aubes (1898) – Les ailes rouges de la guerre (1916) – Philippe II (1901) – Hélène de Sparte (1912) – Les héros (1908) – Les blés mouvants (1912). Poesie complète 4Les villages illusoiresLes Apparus dans mes chemins (2005)- Portraits Crachés (2005)-Sodome et Grammaire, Éditions Gallimard (2008). Bibliographie sur Emile Verhaeren
  • Verheggen, Pierre (1942) : La grande mitraque, 1968 – Le dégré Zorro de l’écriture, 1978 – Divan le terrible, 1979 – Pubères, putains, 1985 – Stabat Mater, 1986 – Cinq poèmes à voix cassées, in Les Lettres françaises, février 1967 – Le grand cacaphone, Paris, Chambelland, 1974 – Vie et mort pornographique de Madame Mao, Paris, P. O. L. Hachette Littérature, 1983 – Ninietzsche, peau d’chien, Paris, Avila/Limage 2, coll. TXT, 1983 – Porches, porchers, Montmorency, Carte Blanche, 1983 – Les folies belgères, Paris, Le Seuil, Point-Virgule V 82, 1990 – Artaud Rimbur, Paris, La Différence, 1990 et 1994 – Pubères, putainsStabat materPorches, porchers, Bruxelles, Labor, coll. Espace Nord, n° 64, 1991 – Orthographe 1er, roi sans faute, Paris, Le Seuil, Petit Point n°24, 1992 – Ridiculum vitae, Paris, La Différence, 1994- Sodome et Grammaire (2008)
  • Verhesen, Fernand (1913) : Franchir la nuit (1970) – Les clartés mitoyennes (1978).
  • Vermer, Léon Les petits travers de Mademoiselle Florence (1941), roman.
  • Versailles, Anne Viola (2014)
  • Verschoore, Nicole (1939) : Journaliste et romancière. La charette de la Lapsceure (2007).
  • Villart, Tristan  Escale d’amour (1945).
  • Vincent, Marguerite: poétesse. Couleur d’Horizon.
  • Virelles, Patrick (1939): romancier et auteur dramatique. Le rollmops, inédit – Peau de vélin, Paris, Belfond, 1993 – Les grilles du parc Monceau, Paris, Éd. Verticales, 1998 – Les pigeons de Notre-Dame, Bruxelles, La Renaissance du Livre, 2001.
  • Virone, Carmelo, Des nouvelles du jardin et autres histoires locales, Cuesmes, Cerisier-Grottes, 2010
  • Viseur, Marie-José: poétesse et nouvelliste. Gouttes de lumière (1938), Robes du temps (1938) – Instincts (1939) quatre nouvelles, Lames de fond (1943) six nouvelles naturalistes.
  • Vivier, Robert (1894-1989): poète, critique et romancier. L’Originalité de Baudelaire (1927 et 1965) – Et la poésie fut langage (1954) – Traditore…(1960) – Frères du ciel (1962) – Au bord du temps (1936) – Tracé par l’oubli (1951) – Chronos rêve (1959). Prose: La plaine étrange (1923) – Avec les hommes (1963) – Folle qui s’ennuie (1933) – Mesures pour rien (1947) 
  • Voisin, André Les preuves…qu’est-ce que cela prouve ? (1942), policier – Mort de Suskia (1942).
  • Voiturier, Michel (1940) : poète, critique et essayiste. Poésie: Céramiques pour arc-en-ciel, Tournai, Unimuse, 1960 – Prélude pour un amour, id., 1964 – AGREssives AGREssivicités, id., 1974 – Luminaires du temps, Tournai, Ebes, photographies de C. Nandrin, 1976 – Graphies d’un corps, Tournai, Unimuse, 1977 – Vitriolines, in Sonate à trois, Valenciennes, Cahiers Froissart, 1977 – Fragments arrachés à la cité, Tournai, Unimuse, 1978 – Descriptures, 1982 – Blanc pays, Antoing, P. A. C., photos de B. Lestarquit, 1987 – Sous l’alanguie, la vie, in Lieux tressoirs, Mortemart, Rougerie, 1988 – Mutinerie ensuite, Amay, L’Arbre à paroles, 1989 – D’ordinaire c’était pour héler, Mortemart, Rougerie, 1990 – Sur une déchirure si faille, Mortemart, Rougerie, 1996. Essais: Tournai à cœur ouvert, Paris-Gembloux, Duculot, 1978 – Lecture, in Le maugré de Maurice des Ombiaux, Bruxelles, Labor, 1986 – Chroniqueur de locale in La puce et les lions, Bruxelles, De Boeck, 1988 – Allez les vers!, Bruxelles, Labor, 1993 – Charles Prayez, Antoing/Tournai, Maison de la Culture, 1994 – Colette Nys-Mazure, Dossiers L, Marche, Service du Livre Luxembourgeois, 1995. Nouvelles: Saisons d’Escaut (Les codes, La fontaine de juin, La cabine téléphonique), Tournai, Unimuse, 1986. Théâtre: Chronique locale, Mons, Centre dramatique hennuyer, 1985 – Démarcation in Démocratie mosaïque 1, Carnières, Lansman, 1966. Anthologies: Les poètes face à l’atome, Tournai, Unimuse, 1965 – Le mysticisme dans la poésie contemporaine, id., 1968 – Poètes du Nord, Poésie 1, Paris, Saint-Germain-des-Prés, 1973 – Terrils, Bruxelles, Vie Ouvrière, 1978 – Je parle d’un pays de vent, Lille, Imprimerie nationale, 1983 – Voir et dire, Bruxelles, Paul Legrain, 1987 – L’enfance lucide, Tournai, Unimuse, 1989 – Picardie, Amay, L’Arbre à paroles, 1990 – Estracelle, Beuvry, Maison de la Poésie, 1994.
  • Voos de Ghistelles, Georges : conteur et romancier. Les heures d’ivresse (1902) – L’hypnose et autres nouvelles (1906) – Marie Lantenin (1904) – L’autre Justice (1905) – A travers le Prisme (1907) – Après l’amour (1911) – L’enlisement (1927) – La comédie funèbre (1928) – Le retour de M. Latouche (1939).
  • Vossen, Jean : A bord du «Santa Maria » (1945), aventures – La cité morte dans la Taiga (1945).
  • Vrebos, Pascal (1952) : poète et dramaturge.
  • Vuyst, Omer : Sur l’autre rive (1907) – Icônes féodales (1909) – La chanson des aubes (1910) – Poèmes candides (1923). Dramaturge: Petites scènes. Romans et recueils de contes : Les heures de jeunesse (1908) – En pleine fantaisie (1913) – Voici des contes (1922) – Le roman d’un gosse (1914 et 1925) – Il était une fois (1922).
  • Vrydaghs, David Michaux l’insaisissable, Socioanalyse d’une entrée en littérature, 2008.